Traitement par PPC (Pression Positive Continue) des Apnées du sommeil

N’hésitez pas à nous contacter

L’apnée du sommeil est appelée le syndrome d’apnées-hypopnées obstructives du sommeil (SAHOS)

Ce syndrome se caractérise par la survenue d’épisodes anormalement fréquents d’interruptions (apnées) ou de réductions (hypopnées) de la respiration durant le sommeil. Ces pauses de respiration durent de 10 à 30 secondes, voire plus, se produisent au moins 5 fois par heure de sommeil et peuvent se répéter une centaine de fois par nuit. Elles sont dues à des obstructions répétées, complètes ou partielles, des conduits respiratoires de l’arrière-gorge survenant au cours du sommeil. Cela vous empêche de dormir profondément et votre sommeil est non récupérateur.

L’importance du syndrome d’apnées du sommeil se mesure au nombre d’apnées/hypopnées par heure de sommeil (IAH ou indice d’apnées/hypopnées) :

  • entre 5 et 15, l’apnée du sommeil est légère ;
  • entre 16 et 30, l’apnée du sommeil est modérée ;
  • si l’indice d’apnées/hypopnée (IAH) est supérieur à 30, l’apnée du sommeil est sévère.

Sans traitement, votre cœur se fatigue. Votre niveau d’oxygène dans le sang baisse car les apnées empêchent l’air de rentrer et de sortir des poumons. Ainsi, votre cœur doit fournir des efforts supplémentaires.

Cela a des conséquences sur votre santé et sur votre qualité de vie avec des risques de problèmes cardiaques et des risques d’Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC).

Dans la journée cela peut se manifester par :

  • Une somnolence excessive
  • Un manque de vigilance, avec un risque d’accidents domestiques ou en voiture
  • Irritabilité, troubles de l’humeur
  • Syndrome dépressif
  • Baisse de la libido

Le traitement par ventilation nocturne des apnées du sommeil est le traitement de référence.

Il consiste en l’utilisation d’un appareil qui, pendant la nuit, envoie l’air dans les voies respiratoires avec une légère surpression.

Le traitement est remboursable au même titre qu’un médicament par l’Assurance Maladie. Le médecin prescripteur doit en faire la demande et établir une entente préalable, lors de la première prescription et à chaque renouvellement. La prise en charge doit être renouvelée chaque année. Elle est acceptée si deux conditions sont respectées : observance supérieure à 4 heures et efficacité constatée.

Rappel PHILIPS

Dans le cadre du rappel mondial de certains ventilateurs et appareils de PPC Philips Respironics, l’ANSM réuni le 8 juin 2022 un comité d’experts ad hoc (CST) afin de mieux analyser les risques potentiels liés à l'utilisation de ces appareils défectueux.

Les conclusions du CST sont rassurantes !

On peut noter que les données épidémiologiques actuellement disponibles n’apportent pas d’éléments fiables quant à l’éventuel impact sur la santé des particules issues de la dégradation de la mousse des appareils faisant l’objet du rappel.

Également, l’agent cancérogène prétendument identifié en juin 2021 était le diméthyldiazène (DD). Les experts considèrent que le DD a été vraisemblablement confondu avec l’acétone. Le risque lié à ce COV libéré de façon précoce évoqué par la société Philips en juin 2021 n’est donc pas avéré faute de preuve de sa présence.

Cependant, le remplacement des appareils doit être poursuivi selon le plan fixé par la décision de l’ANSM. Les recommandations faites par l’ANSM en juin 2021 restent valables d’autant plus que le risque lié au diméthyldiazène n’est vraisemblablement plus avéré.
Pour rappel les recommandations en vigueur sont les suivantes : « les patients doivent continuer à utiliser leurs appareils. L’arrêt d’utilisation présente un risque avéré à court terme, par exemple une somnolence accidentogène, un sur-risque cardiovasculaire, ou encore une aggravation de l’insuffisance respiratoire.
D’après les premières données disponibles, le risque de cancer lié à l’utilisation de ces ventilateurs et appareils de PPC concernés n’est pas avéré. »

Toutes les équipes de Respi O2 travaillent au quotidien pour vous. Nous avons déjà remplacé plus de 80% des PPC concernées par le rappel de lot !

Pour retrouver l’ensemble des informations concernant le communiqué de l’ANSM CST, vous pouvez le consulter : https://ansm.sante.fr/evenements/comite-scientifique-temporaire-appareils-de-ventilation-philips-respironics-concernes-par-le-rappel-de-juin-2021-etat-des-lieux-des-donnees-disponibles-et-preconisations